Panic room : prix et coûts d’une pièce sécurisée cachée dans la maison

Les informations utiles

Panic room : prix et coûts d’une pièce sécurisée cachée dans la maison

panic room

Le choc est grand : un cambrioleur est dans la maison et il n’y a aucun moyen de s’échapper ! Mais vous avez planifié à l’avance et avez mis en place un abri privé, un refuge que l’intrus ne trouvera pas. La porte coulissante, qui se ferme maintenant derrière vous, ne peut pas être reconnue comme telle de l’extérieur. Personne ne sait que cette petite pièce existe : vous êtes en sécurité.

Disparaître sans laisser de traces dans sa propre maison derrière une “porte cachée”.

“Panic Room” n’est pas seulement le titre d’un thriller bien connu mettant en vedette Jodie Foster, mais aussi un véritable refuge, magistralement caché aux yeux des étrangers. Dans le film, il était derrière des miroirs parfaitement disposés, dans votre maison personnelle il pourrait se déguiser en dressing dans la chambre, qui peut être fermée par une porte de poche. La porte en question est une porte coulissante qui disparaît dans un compartiment du mur lorsqu’elle est ouverte et reste donc invisible pour le moment. Lorsque vous vous glissez dans votre abri et que vous fermez la porte, on a l’impression, de l’extérieur, qu’il n’y a ici qu’un mur à panneaux et non une mini-chambre cachée. Ce principe, appelé “porte cachée”, s’est révélé très efficace pour vous faire disparaître sans laisser de traces dans votre propre maison.

Des solutions individuelles à des prix très différents

Il n’y a pas deux panic rooms identiques, ce sont toujours des solutions individuelles qui correspondent à l’intérieur respectif. Beaucoup d’amateurs de vins savoureux préparent leur cave à vin en conséquence, afin de se retrouver dans l’endroit le plus agréable possible si le pire devait arriver. Une autre a une salle de bain XL, dont une bonne partie peut être séparée. C’est précisément parce que les abris sont si différents que les prix sont également très différents. Ce n’est pas seulement la taille qui détermine les coûts, mais aussi l’équipement.

Un regard sur les coûts :

une petite pièce d’environ 2 mètres carrés avec une porte sans pare-balles coûte environ 10 000 euros en Autriche, tandis qu’une panic room d’une surface de 10 mètres carrés avec une résistance maximale aux balles peut facilement s’élever à 70 000 euros. Outre les variantes de base simple et de luxe glamour, une panic room conçue par un professionnel coûte en moyenne 20 000 à 30 000 euros.

Vous l’avez sans doute déjà deviné : la panic room n’est pas seulement adaptée aux nouveaux bâtiments, mais peut généralement être facilement intégrée dans des propriétés existantes.  Pour l’installation, les experts n’ont besoin que d’un espace suffisant, de murs porteurs et d’un sol stable. L’installation est réalisée selon le concept de pièce dans la pièce. Le mur est doté de différentes couches ayant des fonctions différentes – et l’intérieur de votre abri est meublé en fonction de vos besoins et du bourgeon disponible.

N’oubliez pas : pour qu’une famille entière puisse entrer dans une pièce de panique, elle doit bien sûr être plus grande que si une ou deux personnes seulement veulent disparaître pour une courte période. Mais si le confort est également important pour vous dans les situations d’urgence, vous aurez alors besoin de beaucoup plus de mètres carrés en tant que personne seule que quelqu’un qui a simplement besoin d’un endroit où loger.

La sécurité avant tout ! La panic room et ses “environs

Le refuge intégré dans la maison fait normalement partie intégrante d’un concept de sécurité privée complet. Cela inclut naturellement un système d’alarme et éventuellement une caméra de surveillance.  Ces dispositifs avertissent les habitants des situations dangereuses à un stade précoce afin qu’ils aient suffisamment de temps pour réagir en conséquence. La panic room elle-même est également un projet très complexe qui peut être conçu de nombreuses manières différentes, des matériaux utilisés au plan d’étage et aux fonctions souhaitées.

À ce stade au plus tard, il devient rapidement évident qu’il est important de planifier l’ensemble du système de manière professionnelle afin que tous les détails soient coordonnés. Nous vous recommandons de vous faire conseiller gratuitement et sans engagement par une entreprise spécialisée expérimentée dès le début ! Au cours de cette consultation, vos projets prendront des formes concrètes qui pourront ensuite être mises en œuvre à l’identique.

Matériaux utilisés et résistance aux balles

Les experts pour la production de salles anti-panique en Autriche utilisent de nombreux matériaux différents de qualité éprouvée pour donner forme à leurs projets. Parmi eux, on trouve aussi bien des plastiques que des métaux, mais le bois est aussi toujours très demandé. Les entreprises respectives gardent naturellement leur “recette” exacte secrète.

La qualité du mur ou de la porte est d’une grande importance dans une salle d’urgence. Dans tous les cas, cela inclut l’isolation acoustique, qui sert à atténuer autant que possible les sons provenant de l’intérieur. De cette façon, vous n’êtes pas seulement caché des yeux du cambrioleur, mais aussi de ses oreilles. De plus, il y a généralement une ligne électrique pour alimenter en énergie l’éclairage de la panic room. De nombreux propriétaires ont également prévu un dispositif de résistance aux balles, disponible dans plusieurs classes différentes.

Rappelez-vous : une résistance aux balles vous protège des balles de différents calibres. Les armes les plus connues, le Magnum 0.44 et la Kalachnikov 7.62, sont souvent utilisées comme référence. La plus petite classe de balles nécessite une épaisseur de paroi d’environ 15,1 cm. Si vous voulez repousser les gros calibres, le mur se développe en conséquence et prend donc plus de place.

La porte coulissante ne doit pas nécessairement être actionnée manuellement. Il peut également être équipé d’un moteur électrique, mais dans ce cas, il est recommandé d’installer une batterie rechargeable. Cela vous donne la certitude que tout fonctionnera parfaitement, même en cas de panne de courant. D’ailleurs, il en va de même pour votre système d’alarme, qui ne doit pas être basé uniquement sur l’alimentation secteur, mais doit toujours inclure des piles.

Le sens et le but d’une panic room : retraite à court terme

Veuillez noter qu’une panic room n’est en aucun cas un bunker. Les deux chambres sont conçues pour être utilisées en cas d’urgence, mais la panic room n’est prévue que pour un court séjour. En revanche, le bunker offre un hébergement pour des semaines ou des mois, il y a une réserve de nourriture, un endroit pour dormir et tout ce dont les gens ont besoin pour survivre plus longtemps : Tout cela pour aider en cas de véritable catastrophe.

La panic room, en revanche, n’est fréquentée que pendant une courte période en cas d’urgence ; la seule chose qui importe est de disparaître effectivement en cas de menace à court terme. La raison en est généralement un cambriolage ou un vol dans vos propres murs. Cette situation dangereuse se termine au bout de quelques heures tout au plus, mais ce n’est souvent qu’une question de minutes. Lorsque les intrus sont partis ou que la police arrive sur les lieux, l’occupant de la maison en ressort indemne.

Même si vous n’utilisez jamais votre panic room personnelle, elle vous procurera un sentiment de sécurité constant. Vous pourriez y trouver un abri à tout moment, en cas d’effraction ! Il est également possible d’utiliser cette pièce comme une sorte de coffre-fort pour cacher des objets de valeur. Une situation gagnant-gagnant qui en vaut la peine dans tous les cas.